Trazano

Fête du carnavalUne histoire vraie du carnaval. Il s’agit de ma petite amie, d’un ami et de moi-même.

Ma petite amie et moi avons décidé de profiter de la joie du carnaval cette année, en fait c’était plus un engagement social. C’était un bal costumé. Ma petite amie était allée louer les costumes de la grève (Belle et la Bête) et je ne savais pas lesquels. Nous allions d’abord nous renforcer dans un petit restaurant confortable. Là, nous nous sommes laissés tomber dans quelques verres de très bon vin, mais pour pouvoir aller au restaurant. Nous allions changer plus tard.

Quand nous sommes sortis, le vin est devenu ma petite amie un peu trop. Elle était instantanément ivre. Je l’ai ramenée à la maison, après tout il était prévu d’aller là-bas pour nous changer. Elle pouvait à peine se tenir sur ses jambes et a décidé de rester à la maison. Je ne ferais qu’accomplir l’illumination sociale. J’ai mis mon costume et je suis parti. Elle se reposait sur le lit.

Après quelques heures, elle s’est un peu remise et a décidé d’aller à la fête après tout. Elle savait quel costume je portais et savait aussi que je n’avais aucune idée de son costume. Elle a décidé de me faire frire et de tester ma fidélité.

Bientôt, elle avait trouvé “la bête”. Il a dansé avec différentes femmes, jusqu’à ce que soudainement il se tienne devant elle. Sa chance. Elle dansait de façon sensuelle et exaltante. Elle a clairement indiqué ce qui était possible. La bête lui a murmuré une vilaine suggestion à l’oreille et elle s’y est immédiatement mise (encore légèrement à travers le vin). Dehors, sur le parking, elle s’est laissée volontiers prendre par la bête pendant que quelques passants chanceux lui donnaient leurs yeux. Cela les excitait encore plus. D’un claquement de main, elle s’est préparée.

Après avoir fait l’amour, elle a soudainement disparu. Après tout, elle voulait tester son petit ami. Elle est rentrée chez elle et s’est finalement glissée dans son lit. Quelques heures plus tard, je suis rentré à la maison et je l’ai trouvée encore éveillée avec un livre dans les mains. Elle m’a demandé comment cela avait été. J’ai répondu : “juste, rien

spécial, tu sais que je ne passe pas un bon moment quand tu n’es pas là”. Elle s’est un peu fâchée et a demandé : n’y a-t-il pas eu autre chose, une femme ou autre chose ? J’ai répondu : non. Puis il y a eu une altercation féroce, j’ai eu tous les reproches en tête et je n’ai rien compris. Lorsqu’elle était sur le point de partir avec une dispute avec sa mère, je l’ai attrapée et je l’ai forcée à écouter mon explication et je lui ai dit que je n’étais au bal que depuis quelques minutes. Ensuite, je suis allé à notre taverne et j’y ai passé le reste de la soirée. Un ami du pub m’a demandé s’il pouvait m’emprunter mon costume pour aller au bal. J’ai accepté et j’ai mis ses vêtements et il me rendait le costume le lendemain. Mon amie avait honte, mais elle a avoué toute l’histoire, y compris comment elle avait apprécié. Maintenant, c’était mon tour de m’exciter et je l’ai prise aussi.

Leave a Reply

Your email address will not be published.